• Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

© Protégée par un copyright AnnAhschAeffer.

"PENTHESILEE"

Texte Heinrich von Kleist 

Mise en scène Thibaut Wenger 

 

Avec 

Cécile Maidon, Nelly Latour, Julia Le Faou, Fanny Cuvelier, Pedro Cabanas, Mikael di Marzo, Louis Sylvestrie, Nicolas Patouraux, Marie Bruckmann, Pauline Gillet Chassanne, Hugo Favier et Ipek Esra Kinay, Lucie Montay, Aaricia Dubois, Elisa Peters, élèves au Conservatoire de Bruxelles.

C’est ainsi que Kleist (1777-1811) livrait sa Penthésilée au public.

S’inspirant du mythe troyen d’Homère, le poète et dramaturge allemand bande le cœur de Penthésilée, la reine des Amazones, d’une sauvage ardeur. Défiant les lois de la fête des roses, elle s’est éprise d’Achille, son ennemi bien aimé.

Je me retrouve avec une drôle d’évidence dans cette matière qui tient de l’acte magistralement manqué – dans la mauvaise foi de cette héroïne morcelée, empêtrée dans les fils de son existence.

L' écriture de Kleist est un extraordinaire mobile pour le jeu, tout à la fois puissante et fragile, sublime et dérisoire, exigeant la viande des acteurs, un emportement véritable et de soudaines absences insaisissables, somnambuliques et monstrueuses. Nous chercherons à l’embrasser dans toute sa rage et son rire.